RSS

Un fruit pour la récré : La pêche blanche

Toute l’équipe des « Halles St Jean »,

est heureuse de vous proposer en dégustation sur la semaine 25

Peche blanche

La Pêche Blanche

Calibre B   Origine : Espagne

Petite Histoire …

La domestication du pêcher s’est faite en Chine. Un site archéologique datant de la dynastie Shang (- 1570, -1045) dans le Hebei a révélé deux noyaux de pêches semblables à ceux des pêches issues des cultivars de pêcher actuels.

Le pêcher fut ensuite importé en Inde et au Proche-Orient. Faisant suite à la conquête de la Perse, Alexandre le Grand l’introduisit en Europe sous le nom de pecta.

Son nom latin malum persicum « pomme de Perse » donna pessica (bas latin), puis pesca (latin médiéval), puis pesche (xiie siècle), puis pêche (depuis 1740)3.

En France, le pêcher est cultivé depuis le VI siècle. La noblesse française appréciait beaucoup la pêche au XV siècle. Elle était un des fruits préférés du roi Louis XIV : il fit cultiver trente-trois variétés de pêcher différentes dans son jardin fruitier à Versailles, grâce à son jardinier.

Entre le XVI et le XIX siècle, une importante production de pêche était faite le long des murs de Montreuil- sous-Bois pour approvisionner les marchés de Paris. La commune était alors surnommée « Montreuil-aux- Pêches ».

Les pêches sont des fruits climactériques charnus, juteux et sucrés, avec une chair jaune, blanche, ou rouge (sanguine), une peau veloutée de couleur jaune ou orange plus ou moins lavée de rose-carmin à rose-saumon ou brune chez les sanguines, et un noyau dur, adhérent ou non.

En 2005, la production annuelle mondiale de pêches et nectarines est d’environ 17 millions de tonnes soit plus de 64 % d’augmentation sur les 10 dernières années. 55 % de la production est utilisée par l’industrie (au 3/4 pour être mis en boîte) et 45 % est consommée en produit frais.

La pêche est un fruit qui supporte mal le transport ; l’industrialisation de l’agriculture, la nécessité de produire moins cher, ont changé le produit : on trouve souvent des pêches dures et peu goûteuses.

 
Commentaires fermés sur Un fruit pour la récré : La pêche blanche

Publié par le 13 juin 2019 dans Actualités

 

27, 28 mai Les CP et CE1 en Classe Nature au Centre d’Amaury

(Texte dicté par les élèves)

A la classe nature, nous étions en groupes de 11/12 et nous avons participé à 4 activités :
– Sur les pistes de la grenouille : C’était très bien. On devait suivre le chemin indiqué par la grenouille pour retrouver où elle pouvait se reproduire et pondre ses œufs. On utilisait un classeur avec des photos et des flèches. La grenouille ne peut pas aller dans les mares où il y a des lentilles d’eau parce que ça cache la lumière, du coup les plantes meurent et la grenouille et têtards ne peuvent pas manger. Aussi, elle ne peut pas aller dans les rivières où il y a du courant (l’Escaut) parce que ses têtards vont se faire emporter par le courant. Le cycle de vie de la grenouille : les œufs – les têtards – les grenouilles avec pattes postérieures – les grenouilles
– A chacun son bec. On est parti dans une salle faire des expériences avec des outils (des pinces à cornichon, à épiler, une passoire, couteau à huîtres…) A chaque fois, on essayait d’attraper la « nourriture » avec le bon outil. Après, on a dit ce qui allait le mieux. Et on a complété un tableau avec les oiseaux qui avaient un bec qui correspondait à l’outil et on devait trouver le régime alimentaire. Aussi, on a regardé une vidéo. Puis, on a pris des jumelles et longue vue pour observer les oiseaux autour de l’étang.
– Vivre sous l’eau. On a pêché avec des épuisettes et observé au rétroprojecteur (limnée, têtard, l’insecte « camion poubelle »). Nous avons construit une chaîne alimentaire.
– Lecture de paysage : Il fallait regarder tout autour de nous, en se mettant à la place de différents animaux. Il y avait des arbres des buissons. Les hérons regardent de là-haut pour trouver un nid. Pour les fourmis, nous avons observé les troncs d’arbres à la loupe. Le blaireau utilise son odorat, et sa vue n’est pas très bonne mais il se repère avec les couleurs. Dans la peau du pic-épeiche : nous, on a l’impression que tous les arbres sont pareils, mais lui sait très bien observer et trouver un arbre différent pour construire sa « loge », ou pour trouver à manger, ou pour marquer son territoire en cognant son bec. Nous avons dû rechercher les arbres comme sur les photos.
En dehors des activités, c’était chouette aussi d’être ensemble, avec les copains, dans nos chambres, en pyjamas en train de manger.
Quelques « meilleurs souvenirs » en vrac :
– le petit déj avec plein de choix (la baguette) et les copains.
– L’anniversaire de Mme Marie
– Espionner les canards, canetons, poussins d’eau.
– Les douches et le coucher avec copains.
– Pêcher une grosse bête et des têtards.
– Travailler en équipe pour la lecture paysage.
Et enfin, très poétique… :
– Le ciel qui faisait briller l’eau de l’étang, ça faisait doré avec le reflet du soleil…

 
Commentaires fermés sur 27, 28 mai Les CP et CE1 en Classe Nature au Centre d’Amaury

Publié par le 12 juin 2019 dans Actualités

 

Les Baie’lles Plumes, Slam 3ème: remise des prix!

Ce samedi 8 juin, à 11 heures, au Magic Circus du Crotoy, aura lieu la remise des prix du concours d’écriture Les Baie’lles Plumes. Le Slam était à l’honneur cette année. Vous êtes tous chaleureusement conviés à l’événement pour soutenir nos slameurs en herbe, herbe des prés salés s’entend! Par le lien ci-dessous, vous aurez accès  à l’ensemble des textes. Les enregistrements audio vont suivre, patience…!

Accès aux textes Les baie’lles plumes 2019 Slam

 
Commentaires fermés sur Les Baie’lles Plumes, Slam 3ème: remise des prix!

Publié par le 6 juin 2019 dans Actualités

 

Nos 6èmes en retraite à Blangy sur Ternoise

16 élèves de sixième sont partis pendant 2 jours à l’Abbaye Sainte Berthe de Blangy sur Ternoise. Temps de repos et de partage entre amis. Temps de retrouvailles avec Jésus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 
Commentaires fermés sur Nos 6èmes en retraite à Blangy sur Ternoise

Publié par le 5 juin 2019 dans Actualités

 

27 28 MAI CERZA pour les GS!

Un p’tit coucou souriant de nos GS! 

Bon séjour à eux! 

 

 
Commentaires fermés sur 27 28 MAI CERZA pour les GS!

Publié par le 27 mai 2019 dans Actualités

 

27 28 MAI CENTRE D’AMAURY

Petit mot des élèves de CP -CE1 et de leurs enseignantes.

Après un trajet de 3h ,nous voilà arrivés au plan d’eau d’Amaury.
Une fois installés, nous avons pique niqué devant ce plan d’eau magnifique ou traînaient des optimistes et des canards.
Puis  ,les enfants ont rejoint les 4 ateliers qui leurs permettaient de « pêcher » des insectes, de  les observer, d’admirer les paysages,   les oiseaux et  connaître les différents becs des oiseaux. 

Vers 19h,après une douche nous avons rejoint le self où  nous avons fêté l’anniversaire de madame Marie  autour d’un beau gâteau.
Enfin ,avant daller se coucher ,petite séance musicale avec Jean Pierre et lecture d’un  conte!

Bonne nuit à tous! 

 

Pour voir les photos, RDV sur le site de notre établissement:

http://ecole-college-notre-dame-rue.fr/index.php?id_menu=111

 

 

 
Commentaires fermés sur 27 28 MAI CENTRE D’AMAURY

Publié par le 27 mai 2019 dans Actualités

 

Un fruit pour la récré : La poire

Toute l’équipe des « Halles St Jean »,

est heureuse de vous proposer en dégustation sur la semaine 22

Poires22.JPG

La Poire  Doyenne de Comice

Calibre : 60/70 Origine : Afrique du Sud

Petite Histoire …

 La Doyenné du Comice est une variété de poires créée à Angers au xixe siècle. C’est, en France, la troisième variété de poires la plus consommée.

Le fruit est volumineux à maturité. Sa pelure qui se colore en jaune paille est assez épaisse. La pulpe est blanche, fondante et parfumée. En altitude, la Comice prend une face rosée appelée « blusch ». Cela sans maquillage, c’est la différence de température importante entre la nuit et le jour qui colore ainsi le fruit. On note également en général un épiderme plus clair et moins gris pour une production en altitude.

Cette variété a été obtenue dans le jardin fruitier du Comice horticole d’Angers par Hilaire Dhommé et Pierre-Aimé Millet de la Turtaudière. En 1848, un jeune arbre planté dans les années 1840 commence à produire des fruits.

André Leroy, un pépiniériste angevin, décide d’ajouter la variété à son catalogue. Venant d’ouvrir une succursale à Rochester, aux États-Unis, elle y est rapidement commercialisée et exploitée. Charles Mason Hovey en fait une description dès 1852 dans The Magazine of Horticulture.

En 1894, elle est désignée par le Journal d’Horticulture de Londres « la meilleure poire du monde ».

En France, près de 800 hectares sont dédiés à sa production. Il existe une très forte concurrence au niveau de la production européenne. Au niveau des pays producteurs de contre-saison (hémisphère sud), c’est l’Afrique du Sud et le Chili qui sont les principaux exportateurs vers l’Union européenne.

Les qualités gustatives des comices cultivées en Savoie ont été reconnues en 1996 par une IGP (Indication Géographique Protégée) au titre des Pommes et poires de Savoie. C’est en 2012 la seule IGP obtenue pour cette variété en France4.

On la trouve également produite en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas, au Portugal, en Afrique du Sud, aux États-Unis (dans les États de Californie, Oregon et Washington)6 ainsi qu’en Nouvelle-Zélande.

 
Commentaires fermés sur Un fruit pour la récré : La poire

Publié par le 27 mai 2019 dans Actualités